dimanche 15 mars 2009

Sitar-énervement-Parvati-Holi-Pune

Fin de semaine tranquille à Pune, je décide d'aller faire un tour dans laxmi road, un vieux quartier populaire commercant, rien a voir avec MG road, les rues sont très étroites, mais toujours bondées de monde, un souk indien.
Je demande au Rickshaw de me laissier a l'entrée du quartier, je vais me perdre, c'est sur, mais j'aime ça ! et 2h plus tard, je suis perdu ! je suis a la recherche d'un fabricant de sitar du quartier, j'arrive en demandant a droite a gauche, a touver la boutique, un coin sous un escalier, ou sont accrochées de vieilles sitar en très mauvais état, immédiatement la fièvre s'empare de moi, je les veux !!
L'employé de la boutique me dit que les modèles neufs sont plus haut dans les étages, mais il est tout seul et ne peut pas laisser le magasin, un pote a lui arrive et on monte juste 5mn, et c'est la caverne d'Ali Baba, mais le boss n'est pas là, il faut redescendre, je ne pourrais pas les essayer aujourd'hui, je vais devoir revenir, les prix, de 5000 à 8500, de 125 a 220 dollars, elles sont vraiment belles et la facture est super propre, les frettes correctement travaillées, j'ai juste le temp de jouer une note a vide, ca a l'air de bien sonner, belle résonnance et le jawari, le pont, a l'air bien réglé, un avant gout du nirvana pour moi et le début de mes problèmes pour apprendre a jouer de cet instrument.
je reprens un rickshaw pour MJ road, je veux acheter quelques CD, je trouve par hasard une boutique d'instruments, je rentre et trouve 2 sitars dans une vitrine, pas de nom sur la tête, ca commence mal, je les essaie, 2 merdes, impossibles a accorder, les frettes arrachent les doigts, le jawari n'est ni fait ni a faire, le son est plat comme la plaine de Beauce, pour 6000 roupee, je vais aller ailleurs.

En sortant, vu le monde sur MG road,c'est samedi, je suis assaillis par des bandes de mômes et de mendiants, des gars qui veulent a tout prix me vendre des sculptures genre Tiki avec une plante au dessus de la tête, et ca commence a me gonfler sévère, je sais que je suis bien riche par rapport a pas mal de monde ici, mais là, tous les 3m, je me fais taxer, je m'arrête pour dire non, et je ne m'en sort pas, un passant me vient en aide, vire l'attroupement et me dit: Monsieur , vous n'allez jamais vous en sortir, et l'histoire qu'ils vont vous raconter va être sans fin, si quelqu'un vous accoste, ne répondez pas et continuez votre chemin si vous n'avez pas envie de donner, mais évitez de donner aux enfant, ils travaillent pour un boss qui va tout ramasser. Effectivement ca marche, c'est dur, mais ca marche.

Dimanche.
Après mon expérience de samedi je décide d'aller dans un endroit plus calme, le temple de Parvati sur une colline un peu au sud ouest de la ville.















Holi !!








Ambiances de Pune.









7 commentaires:

  1. el. tate de noeud16 mars 2009 à 05:07

    Ahahah!!!! Quel fils de Pune! c'est génial!! Le sitar!!!Tu vas devenir le nouveau Brian Jones, le nouveau Anton Newcombes!
    grosses bises!!

    allez...

    RépondreSupprimer
  2. Ca a l'air cool Pune, y'a presque autant de travaux de canalisation qu'a Montreal.

    RépondreSupprimer
  3. Je veux te voir avec tes nouveaux habits ! Splendide ...
    Je viens d'avoir un résultat pour la bagnole de ma tendre moitié : 2000$ ...la fête commence !

    J'te jure !

    RépondreSupprimer
  4. ça va mieux mon poulet?
    bizoux de B.

    RépondreSupprimer
  5. Bof ...toujours vivant ! Je pensais que ça allait mieux mais là, vu le topo des deux derniers jours, je vais aller vendre un de mes reins et je reviens.

    Ça a l'air super joyeux comme fête Holi ! J'aime bien la 2eme photo avec le gars et la fille ... splendide !

    RépondreSupprimer
  6. Supebes tes photos... On s'y croirait... Peux-tu nous envoyer les mêmes en surround et odorama stp ?

    RépondreSupprimer